Mini-villes

La MINI VILLE 1 intègre :

  • Un sur-sol composé d’un bâtiment d’un étage (R+1)  et de deux maisons et d’infrastructures associées (voir ci-dessous)
  • un sous-sol

 Le sous-sol instrumenté dispose des équipements suivants :

  • Réseau d’eau usée : D’une longueur totale de 64m, le réseau est alimenté par une cuve d’un volume utile de 11m 3, qui gère la récupération des eaux pluviales venant de la route. A l’intérieur du réseau, le débit peut varier de 90 à 360m3/h.
  • Réseau d’eau potable d’une longueur totale d’environ 40m
  • Géothermie et variation de nappe : Un ensemble de pieux et de cuves sont installés dans le sous-sol pour y puiser de l’énergie. Chaque élément est autonome et peut être activé ou désactivé à distance. Un réseau de tube est lié à une PAC afin de gérer les scénarios et alimenter plancher chauffant du bâtiment R+1
  • Détection des réseaux enterrés par géoradar : Un ensemble de tubes en matériaux différent et de diverses dimensions sont placés dans le sol à diverses profondeurs, pour y tester les nouveaux outils de détection

En sus de la partie sous-sol, la partie hors sol du scénario a été conçue pour reproduire un environnement urbain réaliste :

  • Bâtiment R+1 : Constitué d’un rez-de-chaussée aménagé en bureau et un étage de type open-space avec cloison amovible. L’étage est accessible via un escalier extérieur qui dessert également la toiture végétalisée. La réalisation de façades végétalisées sur deux pans du bâtiment est à l’étude.
  • Chalet démonstrateur, provenant de l’actuel démonstrateur.
  • Maison bio-sourcée : Dotée d’une structure en bois et d’un matériau de type fibre de bois. Les parois sont instrumentées par différents capteurs et systèmes de collecte de données.
  • Mobilier urbain intelligent (éclairage, parking automatique, etc.)

La mini ville 1 est équipée de 77 capteurs et 240 voies de mesure (decembre 2018). 
Elle vient d'être équipée (debut 2019) de panneaux solaires pour des expériences sur le partage énergétique  

 

 



 


 

La MINI VILLE 2  (construction courant 2019) permettra de travailler sur l'impact de la végétation et de l'eau en ville et sur les îlots de chaleur urbain. Elle intégrera : 

  • une rue canyon
  • un jardin d'eau
  • un cyle de rue
  • un batiment en terre crue